Chef's Diary

Blog Directory & Search engine Blogging Fusion Directory

November 17, 2013

Chefsdiary passe la main à Pickles

Category: create restaurant,Français,Pickles – Dom – 9:57 pm

Vous êtes tous au courant que je suis enfin sur le point de signer pour les clés de Pickles vendredi 22 novembre. Pour accompagner la création de Pickles j’ai créé le site du restaurant, www.pickles-restaurant.com.

Chefsdiary est né il y a 6 ans au début de ce chemin de reconversion. Pour la 1ère fois de ma vie j’ai réussi à tenir un journal pour laisser une trace des événements qui ont marqué cette reconversion. J’ai passé des heures à écrire et décrire, et ça m’a fait un bien fou. Ça fait plaisir de relire les billets aussi…..mais, pour la 2ème partie de l’histoire, je passe la main à Pickles. A partir de maintenant, j’arrête d’écrire sur “chefsdiary”, et bientôt, je n’aurai plus le nom de domaine “chefsdiary” (je suis en négociation avec 2 américains pour vendre le nom).

Donc, pour ceux qui ne connaissent pas encore le site du restaurant, rendez-vous sur site de Pickles Restaurant. Et pour ceux qui voudraient toujours pouvoir lire les billets d’un consultant en reconversion pour devenir cuisinier, vous pouvez lire “chefsdiary” sur le blog du restaurant sur .

June 10, 2013

un “pré-Pickles” à Nantes cet été ??

Category: Français,Pickles – Dom – 5:32 pm

peut-être il me reste un peu de temps avant l’ouverture de Pickles pour imaginer une cuisine “Pickles”, bonne et pas chère, pour l’un des événements de l’été à Nantes ? J’en saurai plus demain soir, mais si c’est confirmé, pendant au moins 1 mois je vais pouvoir bosser avec un autre passionné de cuisine sur un bateau à Nantes…..les sandwiches “Pickles” (“Pulled Pork”, “Pastrami”, “Jambon de Paris”, “bresaola”, “banh-Mi”), les terrines “classique” et “plus osée”, les bouillons (chaud et froid), les pâtes, les gnocchis, les risottis, les gyozas (avec des farces de toute sorte), les cromeskis de tête de veau/cochon, les poissons marinés (saumon miso, mulet noir mariné aux agrumes,…), les tartes salées British (“chicken and ham pie”, “pork pie”)…le tout fait maison avec, quand c’est possible, les produits de mes éleveurs de Blanc de l’Ouest, du Porc Bayeux, de la Vache Nantaise, de l’agneau de Sologne……bref, à voir pour les détails, pour le budget, pour le tout……mais vous voyez un peu ;-)

tete de veau

Et je n’ai même pas parlé des chutneys, des pickles, du kimchi doux, des salades croquantes et les vinaigrettes qui rappellent l’Asie, parfois l’Italie, parfois l’Afrique du Nord, et bien sûr parfois tout simplement d’ici avec une bonne moutarde, des câpres, des cornichons, de l’estragon…..

Ca risque d’être top, non ??!!

A suivre

May 29, 2013

Pickles Restaurant – ça négocie !

Category: Uncategorized – Dom – 1:16 pm

Enfin ça avance un peu…..le Minh Dao à Nantes était le sujet d’une offre de ma part il y a 1 mois, qui a été rejetée. Le vendeur n’était pas prêt à baisser leur prix de vente, donc j’ai passé à la recherche d’autres affaires.

En début de cette semaine j’ai vu le même restaurant en vente dans une autre agence, j’ai expliqué à l’agent l’histoire de ma “négociation” avec le vendeur il y a un mois. Je lui ai dit que je proposerais 80 000€ (frais inclus), mais que normalement, ce prix était trop bas pour le vendeur…..

resto nantes 1

1 journée plus tard, le vendeur semble plus ouvert à la négociation !

Une offre formelle est en cours de rédaction, ensuite il y aura plusieurs visites des artisans (pour les devis), d’un architecte et d’un ami banquier.

Donc, peut-être dans 2 semaines j’aurai enfin une adresse pour Pickles !!

A suivre…..

May 24, 2013

Pickles Restaurant – on en est où ?

Category: create restaurant,ouvrir un restaurant,Pickles – Dom – 2:08 pm

C’est la question que je me pose tous les jours, donc j’imagine que vous vous posez la même question de temps en temps, surtout si vous êtes parmi les 60+ personnes qui ont participé à la campagne sur KissKissBankBank.

fb680

Au fait, pourquoi pas commencer à partir de la date de clôture de la campagne sur KissKiss…..le 4 mars 2013

Déjà, il y avait les 6000+€ qui ont été levé grâce aux dons des KissKissBankers, qui m’ont permis d’annoncer un apport personnel de 45 000€ au total. Enfin j’avais l’impression que j’avais une base solide et sérieuse sur la quelle Pickles pourrait pousser.

Depuis cette date, il y a eu la semaine chez Alessandra et Olivier à Tempero / Paris, avec les 3 dîners Pickles et notamment l’agneau Solognot de Michel Hardy. J’ai profité de la visite à Paris pour dîner à Roseval avec les “associés” – les 4 bons copains (Marc, Géraldine, Chris et Olivier) sans qui Pickles n’existerait pas….on a fait le point. C’était aussi à ce moment – la fin de mars – que c’était très compliqué entre moi et ma femme….ce projet Pickles est magnifique et passionnant mais c’est aussi beaucoup d’énergie et souvent les préoccupations et projets de ma femme sont oubliés…..donc, on va dire que nous avons eu une période d’ajustement…..on s’est parlé et on s’est écouté….un moment clé pour nous, et donc pour Pickles. On s’en est sorti plus fort.

Quelques plats du Dîner Pickles à Paris en mars 2013

boeuf huitre cresson

courge glace noisette citron confit

Brèf, la fin de mars et le début d’avril marquaient une période chargée et très important.

A mon retour à Nantes j’ai voulu avancer avec ma recherche d’un fonds de commerce. A ce moment-là il y avait le restaurant vietnamien / 45 couverts / 80m² / 100K€. Mon offre de 65K€ a été refusée et leur prix minimum (80K€) était plus haut que mon prix max (75K€). C’était à ce moment que j’entendais à plusieurs reprises (des agents immo, des comptables, …..) qu’une première affaire devrait être petite, pas trop de risque, on fait ses preuves, on apprend à gérer un restaurant, et si tout va bien on vendra au bout de 2 ans….et de toute façon, un banquier ne prêtera pas plus que 50K€ pour une première affaire……

….donc, j’ai commencé à accepter l’idée d’investir un lieu plus petit, dans un quartier moins cher et de passer quelques années à pratiquer une version plus simple de ma cuisine…..

….à mon avis, la cuisine est d’abord une question de confiance…..c’est mon gros défi – la confiance en soi. Je suis en permanence en train de me mettre en question, me demander si je suis à la hauteur de mes idées, si j’ai le droit de m’imaginer chef dans mon chez-moi. Donc, cette période d’accepter une version “lite” de Pickles…c’était pas évident….mais c’était important pour avancer. J’ai trouvé une pizzeria dans un quartier en périphérie du centre, à peine 50m², 60K€, 30 couverts…..j’ai essayé d’imaginer ma cuisine dans 12m² en plaçant des objets dans mon jardin (le frigo à 3 portes ici, la chambre froide là-bas, la plonge par là…..etc), et je l’ai présenté à des copains – une architecte et un banquier ! “Non Dom” était le retour, “soit patient, trouve le coup de cœur”.

Ma “Cuisine-Jardin”

cuisine jardin

Pfffff…….

Maintenant je commence à prendre l’habitude de circuler dans les rues de Nantes en vélo pour trouver les affaires qui me plaisent, avec 40+ couverts, avec une terrasse, dans un quartier avec du potentiel…..je frappe à la porte, j’explique que je cherche un fonds de commerce et je demande s’il y en a dans le quartier….si le fonds est à vendre le/la partron(ne) en parle rapidement. Au pire j’apprends des choses sur chaque quartier – comment ça travaille, quels types de clients, etc – et parfois l’affaire est à vendre et parfois c’est pas trop cher…..

En parallèle de mes recherches, je me suis penché sur la création d’un site web pour Pickles. Le nom de domaine a été acheté il y a quelques mois, donc il fallait trouver un plateforme pour héberger le site et un thème WordPress pour l’interface. Le plateforme (WP Engine – 23€ par mois) a été trouvé, et j’ai pris un thème gratuit (“Spun”) pour créer un prototype qui me permet de faire des tests tout en ayant une présence sur l’internet rapidement.

Cliquez ici pour voir le prototype et dites-moi ce que vous en pensez.

Pickles prototype

La semaine dernière j’ai réalisé le 6ème dîner dans la série “Dîner Pickles”, cette fois-ci à Nantes. 32 couverts, le veau Pie Noir de Cédric Briand, les légumes de Sébastien le Provost, et beaucoup de boulot avant, pendant et après…..le dîner s’est bien passé, avec quelques produits / idées / plats qui m’ont plu (le pesto de petit pois cru, la tête de veau croustillante, le maquereau mariné au miso, les vins du Val de Loire enfin très sympa), mais c’est lourd la mise en place des ces soirées donc logiquement ce sera le dernier avant la création du restaurant…..j’espère en tout cas !

pickles nantes mai 2013

Donc, ça avance et ça stagne en même temps ! Tous les jours j’ai des doutes, et tous les jours je sais que Pickles marchera ! J’ai tout simplement envie d’arrêter de planifier et arrêter de me trouver devant mon ordinateur en train d’écrire des documents…..

….et me-voilà sauvé par mes betteraves rôties aux épices d’Inde…..

betterave épices 1

A suivre ;-)

April 24, 2013

Pickles à Nantes – 15 mai 2013

Category: Français,Pickles – Dom – 11:48 pm

Ça y est, je retourne au Loft de Nicolas et Françoise à Nantes pour travailler encore quelques produits de notre région. Depuis février j’ai préparé des plats autour des produits magnifiques d’ici (le porc Blanc de l’Ouest de Hugues, l’agneau Solognot de Michel) et d’ailleurs (le Closton Basset Stilton de l’Angleterre).

Cette fois-ci je compte au moins mettre le veau Pie Noir de Cédric Briand (c’est lui dans la photo!) à la carte, qui vous permettra d’apprécier son goût assez particulier. D’ici le 15 mai je vais rendre visite au patron-pêcheur Vincent Doucet à Saint Brieuc (Les Viviers d’Armor) pour voir si je peux ajouter du beau poisson de chez lui. Il y aura aussi le fromage de la région, avec le chutney et les pickles, qui feront partie intégrale de la carte “Pickles” à Nantes.

Bref, rendez-vous sur la page suivante pour en savoir plus et pour réserver…allez-y vite parce qu’il me faut du temps pour m’organiser avec mes éleveurs.

A bientôt au Loft à Nantes….

March 9, 2013

Pickles à Paris – l’agneau Solognot de Michel Hardy

Category: Français,Pickles – Dom – 1:08 am

J’adore être en cuisine – au fourneau, en train de dresser une assiette ou tout simplement lors de la mise en place….mais j’adore aussi rencontrer les hommes et les femmes qui me fournissent des bons produits. Ma première référence en cuisine est un cuisinier du nord-est de l’Angleterre (le premier à décrocher un macaron Michelin à Newcastle Upon Tyne) qui s’appelle Terry Laybourne. Dans son seul livre de cuisine, “Quest for Taste”, il dit que “90% de bonne cuisine est grâce à un bon fournisseur”. J’y adhère 100%, et ceci fera partie intégrale de la philosophie de Pickles.

Pour préparer mes 3 dîners à Paris à la fin de ce mois je suis allé rencontrer Michel Hardy à La Ferme du Moulin, La Chapelle Glain, 44670. J’ai découvert le mouton Solognot grâce à Régis Fresneau, qui anime le réseau des éleveurs des races anciennes en Pays de la Loire. La race Solognote est reconnue pour sa rusticité et sa bonne qualité de viande, avec une forme plus longue que d’autres races. L’exploitation dénombre 450 brebis dans une année, qui sont nourries exclusivement à l’herbe et au foin sur la ferme. Les agneaux sont nourris sous la mère jusqu’à 5-6 mois et finis à l’herbe. L’élevage est certifié conforme au mode de production biologique par Ecocert. Les agneaux naissent entre janvier et juin, et sont abbatus à entre 5-6 mois jusqu’à 10 mois (agnelle). C’est l’agnelle que j’ai goûté ce soir (une femelle, donc un peu plus grasse et persillée) et la viande était savoureuse et fine en bouche, avec les notes sucrées que je n’attendais pas à 10 mois. C’est l’agnelle que j’aurai à la carte de Pickles chez Tempero dans 3 semaines.

Et l’équipe à la ferme……d’abord Michel

….ensuite Thomas, le fils de Michel, qui prépare le fromage de brebis (parmi plein d’autres choses)

et “Simba“, qui a 8 ans et s’éclate bien avec les Solognots !

Ça fait 33 ans que Michel pratique le métier d’éleveur – d’abord avec la volaille “industrielle” et ensuite, depuis 1998, avec une ferme 100% bio qui produit tout ce qu’il lui faut pour nourrir ses animaux. Par ailleurs, il a aussi une 30aine de cochons Bayeux (“Longue” comme il les appelle), donc peut-être je vais avoir du cochon toute l’année à Pickles, entre le Blanc de l’Ouest de Hugues et ses Bayeux !

Pour terminer un bel après-midi avec Michel et son fils, j’ai découvert que Michel cultive du blé bio qu’il récolte pour envoyer au Moulin de la Garenne qui est à 20kms de la ferme, pour créer de la farine (le blé est écrasé à l’ancienne sur une meule de pierre, donc les graines ne sont pas brûlées). Du pain est fabriqué 1 fois par semaine dans un fourneau juste à côté du moulin, et c’est vendu localement et aussi aux marchés de Nantes…..j’en ai acheté, le goût est assez singulier (de la bière ou du whiskey…..je n’ai pas encore identifié la particularité) et je pense que je vais l’utiliser comme pain à Pickles, au moins pour le début de chaque semaine.

la farine….

le four…….

le pain…….

Maintenant, il me reste à trouver de la vache Nantaise pour Paris……..

March 6, 2013

les dîners “Pickles” – c’est reparti !

Ça y est, je retourne à Paris pour passer une semaine avec Alessandra et Olivier à Tempero, à la fois pour donner à l’un d’eux l’occasion de sortir la tête du guidon pour renouveler les esprits, et aussi pour faire quelques dîners. Le déjeuner et le dîner au début de février m’ont permis de vous présenter quelques saveurs de “Pickles” et aussi le magnifique cochon de Hugues Pelé.

Cette fois-ci je compte au moins mettre l’agneau Solognot à la carte, qui vous permettra d’apprécier son goût assez particulier. J’espère pouvoir trouver de la vache Nantaise chez mes éleveurs, mais cela s’annonce compliqué pour l’instant. Il y aura aussi le fromage “British” de Neal’s Yard qui, avec le chutney et les pickles, fera partie intégrale de la carte “Pickles” à Nantes.

Bref, rendez-vous sur la page suivante pour en savoir plus et pour réserver…allez-y vite parce qu’il me faut du temps pour m’organiser avec mes éleveurs.

A bientôt à Tempero

February 24, 2013

Pickles et KissKissBankBank….soutenons la création ensemble !

Une belle histoire Pickles et KissKiss.

14 décembre 2012

Au début je ne voulais pas m’embêter à créer un projet sur KissKiss pour Pickles, mais Antonella insistait que ça valait la peine……et lorsque ma femme insiste, je sais qu’il vaut mieux faire quelque chose, même s’il s’agit simplement de lui faire plaisir ! Grâce à un article dans l’Express j’ai pu rapidement trouver les sites de Crowd Funding sur le marché en France.

Après quelques heures de recherche sur ces sites, Ulule me semblait celui le plus adapté au projet “Pickles”. Donc, il fallait me mettre à décrire Pickles – pas trop longue, mais suffisamment détaillé pour attirer les contributions du public….pfffff…..tout ça pour quelques milles euros dans un budget de 150K€, je pensais !!!…….ça nous a pris 1 semaine pour préparer le texte final. Avec du recul, cette exercice était aussi important que les 5000€ que nous avons levé au final parce que cette description nous a permis de réfléchir vraiment sur comment décrire notre projet pour pouvoir trouver des investisseurs parmi nos copains (parce que nous cherchions jusqu’à 20K€ à côté des 5000€ de Crowd Funding).

C’était aussi – à mon avis – le début de la participation de ma femme au projet Pickles.

21 décembre 2012

MINCE alors, Pickles a été refusé par l’équipe Ulule….les projets de création de restaurant étant compliqués à financer, il paraît….

J’étais dégoûté !! Quoi faire ?? Tout ce travail, un beau projet…..et un rejet en quelques lignes….grrrrr !

J’ai décidé d’essayer KissKissBankBank…..

27 décembre 2012

KissKiss nous a donné le feu vert sans hésitation !!

Bizarrement, Ulule a changé d’avis quelques jours plus tard, mais j’ai décidé de rester avec KissKiss…….le début d’une belle expérience…….

14 janvier 2013

2000€ dans 10 jours !! Incroyable…..18 personnes…..18 copains…trop fort ! Très ému…….

13 février 2013

Cela nous a pris 4 semaines pour lever 1000€ de plus !! J’avais déjà commencé à m’inquiéter parce que j’avais compris que la campagne était en perte de vitesse…..donc des multiples relances par mail et sur Facebook, et aussi avec l’aide des relances par des copains…..merci à Marc / Marianne / Patrick / Delphine (à Paris), à Frédérique (à Nantes), à Joe (en Angleterre), à Anna-Christine (en Norvège)…..mais ça ne bougeait toujours pas beaucoup…..

…..ensuite il y avait les dîners à Nantes et ensuite à Paris, entre le 1er et le 9 février……donc un peu plus de pub et de comm (merci à Stéphane, à Sophie, à Rosa)……et enfin la collecte a commencé à redécoller….

17 février 2013

j’ai écrit sur facebook…..”étonnant ce truc KissKiss…….”soutenons la création ensemble”, ils disent les gens de KissKiss…..et pour une fois ce n’est pas de la comm creuse……..vous êtes 37 fées à me faire confiance, et cela donne au moins 37 raisons pourquoi Pickles ne sera jamais simplement MON restaurant….il nous reste 995€ à trouver…….WOW ;-)

18-21 février 2013

C’était enfin la dernière ligne droite……le montant restant diminuait et diminuait……

22 février 2013

WOW……j’ai dû écrire ce mot plusieurs fois vendredi midi….enfin, hier….cela me semble être il y a plusieurs jours déjà. Le projet de lever 5000€ sur KissKiss allait plutôt bien, de nouveau, et il nous restait 11 jours pour trouver 680€, qui nous semblait faisable…pheww.

Ensuite, vendredi matin KissKiss a commencé à bouger tôt…..07h avec notre étoile filante en Belgique qui nous a donné un sacré boost.

Le don “Omnivore” est tombée en même temps que j’ai posté ce message sur facebook, vers 10h – quel “boost” pour ma confiance de manière générale – qui a été suivi par celui de quelqu’un dans le réseau à Luc….magnifique !

Mais je me demandais qui allait nous faire dépasser le 5000€……il fallait attendre 3 minutes parce que le prochain don était de 500€, en provenance d’un “inconnu” de Alençon / Caen……j’étais sans souffle……c’était une fin magnifique parce que c’était l’essence de ce qui est magique avec KissKiss……la véritable participation de la foule, des amis et des inconnus, mais qui se réunissent autour d’une idée……WOW !

Pour finir, un extrait du message que cette personne m’a envoyé sur Facebook

    bonjour Dominic

    je ne suis pas qataris, ni un puissant prince arabe
    je suis architecte libéral et passionné de cuisine. j’ai fait mon diplôme avec Michel Bras.

    votre projet, toute l’action de financement menée en parallèle, votre volonté, tous ces ingrédients m’ont donné envie de participer à votre histoire. Un petit maillon pour que ce projet fonctionne.

    en France, on a tellement l’occasion de s’autoflageler (et notamment en ce moment) que dès lors qu’on rencontre (même virtuellement) un aventurier volontaire, on ne peut que l’encourager et croire avec lui!
    moi aussi, en tant que jeune architecte libéral, j’apprécie quand un maître d’ouvrage me fait confiance et me donne ma chance sur des projets.

    alors, c’est une grosse somme à mon échelle, mais c’est surtout une pierre pour construire votre histoire.

    à bientôt j’espère

Pour finir, une petite analyse des dons et leur provenance (j’étais quand même informaticien avant de devenir cuisinier !)

Donc, merci à vous, mes 50 (oui, 50, parce que la campagne continue pendant encore 9 jours, et nous avons eu 150€ de plus aujourd’hui) bonnes fées…..merci à

Tim
Michel
jean-françois
Cazenave
Luc
Julien
Simon
Darren
Frédérique
Arnaud
Pierre-Emmanuel
Steve
fred
Cathy
Lydia
Koen
isabelle
A. Burget
Gwenn
Marc
olivier
Alessandro et Olivier
emmanuelle
Julien
Brian
Philippe
Philippe
EVELYNE
Fanny
servane
Françoise
Marianne
Chloé
Marie
Clive
Virginie & Jeff
gaelle
Ghiotti
Olivier
Simon
SOPHIE
Claire
Marie-Hélène
ian
Delphine
Jerome
Anne-Laure
MANUEL
Sandrine
Rosalyne

50 raisons pourquoi Pickles ne sera jamais simplement MON restaurant !!!!!!!!!!!!

February 19, 2013

Pickles – le dépliant

Category: create restaurant,Français,Pickles – Dom – 10:58 pm

Pour pouvoir communiquer sur le projet de création du restaurant Pickles lors des dîners à Paris, j’ai travaillé avec Antonella et un bon copain, Seb (qui est graphiste, en plus d’être 110% sympa), sur un document qui décrit le restaurant, l’offre, le concept, mon parcours et comment participer.

Ce n’est qu’un début, mais je suis content avec le résultat dans le mesure où on comprend le projet et visuellement c’est propre (même si certaines photos ne sont pas d’une très bonne qualité).

Seb a fait un bon travail en particulier sur le logo pour le restaurant….ça va évoluer peut-être…..j’en saurai mieux quand je le lieu.

Par ailleurs, j’ai demandé à un autre copain – Roland (http://www.fzm.fr/gravomane) – de préparer un dessin, à sa manière, en partant d’une tête de cochon blanc de l’ouest avec le nom “Pickles”…..l’idée étant de commander un tampon à l’image du dessin….à voir

February 16, 2013

Pickles Dîners – le retour du chef

me revoilà à Nantes, en train de réactiver la recherche d’un fond de commerce après les quelques semaines d’activité autour des dîners Pickles à Nantes et à Paris. Il faut que j’avance avec la finalisation de mon Business Plan vu que l’apport personnel est maintenant assez clairement défini. Il reste un point d’interrogation au tour d’un candidat pour travailler en salle qui potentiellement apportera de l’argent aussi. Je vous tiendrai au courant.

Donc, les dîners?

Presque sans exception, tout s’est très bien passé. Il y a eu 110 personnes pour 3 dîners et 1 déjeuner. La viande de Hugues Pelé était exceptionnelle (un peu gras, dirait Didier le charcutier), et j’ai réussi à travailler tous les morceaux avec des cuissons et des préparations différentes (jambon de Paris, poitrine fondante, la longe rôtie, des terrines de cochon / foie de volaille / pommes / raisins secs)….le seul regret étant que je n’ai pas pu faire une pâté de tête parce que la tête que l’on m’a livré n’était pas celle de mon cochon Blanc de l’Ouest !! Sur le plan “humain”, j’ai rencontré beaucoup de personnes très sympathiques, que ce soit des clients ou des fournisseurs / des pros du métier qui ont fait tout pour m’aider (notamment Alessandra et Olivier de Tempero, Didier Damiet, Fiorella Guiducci et les propriétaires du restaurant “Ti Lichous” à Nantes qui m’ont prêtés la vaisselle pour le dîner à Nantes). Il y a aussi, à Nantes, un grand merci à Nicolas et Françoise, qui me prêtent leur Loft sans frais – un geste très généreux.

Ces évènements ne sont jamais possible sans l’aide d’une équipe pour envoyer les plats, et cette fois-ci j’étais “gâté” avec, à Nantes, Eric (en cuisine, mon ancien chef au Vertigo, un pro qui a toujours été en cuisine et qui aime son métier) et Lola (stagiaire du Vertigo, très pro et souriante….un bonheur), et à Paris, Alessandra & Olivier…..2 personnes qui travaillent beaucoup et qui sont très, très généreux.

…..et bien sûr, comme toujours, Antonella était au rendez-vous pour apporter, avant tout, la classe – à l’accueil, à la préparation des tables, à la sélection des vins, à la dégustation / contrôle des plats, à la gestion de la salle, aux rangements après……c’est toujours douloureux pour elle (son expertise est dans un autre domaine, celui de l’ingénierie de la formation, de l’orientation des adultes, du développement personnel), mais elle est aussi “têtue” que moi et elle veux absolument apprendre à en prendre du plaisir…et à Nantes elle a réussi son pari….à Paris, le soir, c’était autre choses, mais c’est ça l’apprentissage ;-)

Un dernier mot pour ma fille, Jade, qui depuis toujours a très envie de participer à ces soirées…..je pense qu’elle a réussi à mettre sa griffe sur ces soirées, et elle va continuer à être présente (dès qu’elle à l’âge, bien sûr). En tout cas, elle a adoré être au service des clients (et elle a apprécié les pourboires aussi, je crois bien !), et j’étais très heureux de la voir s’éclater à côté de nous.

Alors, des photos ? Pour une fois j’en ai grâce à Stéphane Riss (www.cuisinierenligne.fr) – donc un grand merci à Stéphane aussi. Ce sont les plats du midi à Paris, mais qui correspondent aux plats du soir à Nantes (sans le tiramisu et la terrine).


Amuse Bouche – huître vendéenne / salsifis / foie gras


Entrée – agnolotti carotte-citron-amande grillée / pecorino / amande grillée


Plat – Blanc de l’Ouest / Navet Boule d’Or / Kimchi doux / Choux


Dessert – shortbread Chocolat / Courge Butternut / Glace au Malt


et moi, content, mais peut-être un peu fatigué

Un dernier mot concernant la suite……nous sommes en train de planifier un autre évènement “Pickles à Tempero”, mais cette fois-ci plus simple, vers la fin de mars. Il y aura aussi une autre soirée à Nantes (j’aimerais bien ré-essayer le cocktail), probablement. Je vous tiendrai au courant.